© L’Ordre des apôtres des derniers temps 2015 © Création de Max-Logique 2015 MARIELLE DUFOUR À JEAN-DENIS SAINT-CYR À PROPOS DE SON LIVRE PUBLIÉ EN 2010 : Confessions de Raël à son ex-bras droit (05/01/2010) Par cette lettre, Marielle Dufour espère que son témoignage rééquilibrera le mal suscité par Jean-Denis Saint-Cyr (JD), ex-guide-évêque du Mouvement raëlien (MR) jusqu’en 1990. En 2010 seulement, quelque 34 ans depuis son adhésion au MR en 1976, il a fait connaître dans une publication sa position tenue cachée sur la révélation des messages que Raël a fait connaître à l’humanité en 1973-75- 78. Marielle y relève des faussetés : il revendique avoir contribué au contenu du livre de Raël sur la méditation sensuelle alors que dans les faits il enseignait une tout autre technique, le Sylva Mind Control de Katia Dinard. Il était loin de la méditation sensuelle basée, entre autres, sur la prise de conscience de l’infiniment petit et de l’infiniment grand. De plus, Raël enseignait les ondes de forme que dégage la vision du symbole de l’infini, enseignement étranger à celui de JD. Au questionnement de JD : pourquoi une seule personne  (Raël) pour recevoir les messages des Élohim ? Elle lui répond : Pour faire une sélection. Pourquoi ne pas avoir intervenu sur toute la planète ? Elle rappelle que, dans la Bible, il est question des rapports entretenus par les Élohim lorsqu’ils ont vécu sur terre en compagnie des femmes qu’ils avaient fécondées. Or les Élohim, advenant notre autodestruction imminente, se doivent par moralité et éthique de sauver leur descendance et, en même temps, de sélectionner les meilleures personnes de l’humanité. Pourquoi la présence des prophètes comme convives au repas que Raël a pris avec eux sur la planète des Éternels ? Elle lui répond : c’est parce qu’ils sont en lien direct avec la mission de Raël. Dans sa lettre, Marielle souligne l’orgueil de JD qui l’amenait souvent à mentir. Par exemple, le 8 mai 1977 lors du 1er stage de formation donné par Raël, JD a prétexté être malade pour éviter le lendemain 9 mai d’être en compagnie de deux prêtres reconnus par Raël comme niveaux 3, soit Victor LeGendre et Ben Pasco. La raison avancée à Marielle, un manque de jugement du prophète. Mais en fait, la vraie raison, c’était qu’il fumait à l’époque. Autre exemple : selon JD, Raël est un usurpateur. Marielle de lui rappeler une citation d’Hitler que JD aimait dire : « Plus le mensonge est grand, plus on y croit ». C’est pourquoi Marielle constate que le mensonge de JD est tellement grand qu’il a l’air vrai. Marielle nous livre ses réflexions à la lecture du livre de JD. Par exemple, la télépathie ou communication télépathique avec les Élohim, l’enseignement aux stages d’être un bon vendeur des messages plutôt que d’approfondir les vérités de fond que nous révèlent les messages. Un point positif : Marielle est d’avis que Raël a réussi à nous rendre plus conscients de nous-mêmes. Ce fait, JD l’a occulté. Aussi, dit-elle, « nous sommes une humanité face à son devenir et les messages de nos pères sont là. Il faut faire l’effort de les comprendre et de les vivre le mieux possible! »   LETTRE DE MARIELLE DUFOUR À JEAN-DENIS SAINT-CYR RÉPONSE À JEAN-DENIS SAINT-CYR ET AUX DISSIDENTS : ANALYSE DU LIVRE DE JEAN SENDY L’Ère du Verseau, fin de l’illusion humaniste  (01/02/2010) Lise répond à Jean-Denis Saint-Cyr et aux dissidents qui affirment que Raël a inventé les messages des Élohim en les copiant de l’ouvrage de Jean Sendy (JS), L’ère du Verseau. Ce n’est pas la confession de Raël qui l’interpelle, mais bien leur déduction erronée. Où les dissidents ont-ils trouvé dans l’ouvrage de JS la provenance des messages des Élohim qui démontrent le fonctionnement de leur civilisation hautement sophistiquée en regard de leur science et de leur spiritualité ? Une telle déduction est erronée, faute d’analyse suffisante des messages des Élohim. Après avoir parcouru le livre de JS, Lise en fait ressortir certains qu’il y aborde : la connaissance de nos origines, l’astrophysique des années 1970 concernant l’univers dont nous faisons partie, notre lien indéniable avec les cieux. En effet, les dissidents se servent d’une vérité exprimée dans JS quant à l’origine de la vie, en y associant un mensonge, c’est-à-dire en affirmant que les messages se trouvent dans ce livre. Selon eux, Raël aurait donc copié JS ! Une déduction erronée de leur part : les messages seraient faux ! Or, dans la recherche de la vérité, si nous associons un mensonge à la vérité, cette vérité est interprétée comme étant un mensonge aux yeux du plus grand nombre. Pourquoi ? Lise y répond dans son texte. Après avoir scruté attentivement l’ouvrage de JS, elle conclut que ce dernier ne livre pas de connaissances sur l’élévation de notre niveau de conscience et sur l’importance de la science en lien avec la spiritualité à propos de l’évolution de notre planète. Nulle part dans le livre il n’expose une spiritualité qui comprendrait des principes régissant l’univers en relation avec le bien et le mal et qui ferait état du mécanisme démontrant l’ordre du vivant. Il ne relate que des faits scientifiques qui expliquent notre univers connu. Il cite certains extraits de la Bible qui appuient sa démarche, mais sans pouvoir les démontrer. Il n’indique pas vers où, dans ce grand mouvement de l’infini, nous allons en tant qu’humanité ! Par contre, dans leurs messages de 1973- 75-78, les Élohim expliquent les tenants et aboutissants de l’élévation du niveau de conscience individuel et planétaire, en lien avec notre survie dans le cosmos, grâce à la science, nous amenant vers la communication interpersonnelle avec toute personne vivant dans notre univers. Seuls les messages expliquent les liens entre la science et la spiritualité dans l’univers, toutes deux ne faisant qu’un sur le plan de l’infini. En outre, à partir de ces bases fondamentales (science et spiritualité) émerge la religion de l’infini qui est axée sur la personne humaine en quête de son bonheur individuel et collectif. La grande majorité des gens acceptent d’emblée la vision d’une personne qui possède une notoriété, en l’occurrence Raël ou Jean-Denis, pour décider dans quel camp ils vont asseoir leur perception de la réalité. Or l’enjeu réel est de trouver la vérité dans les messages eux-mêmes. Elle explique ce qui découle toujours de la vérité. Ce n’est certes pas dans la vision d’une personne qu’il faut chercher la vérité, mais bien à l’intérieur de nous-mêmes selon un processus qui suit le parcours que voici : la remise en question de toutes les avenues ; la recherche, grâce à nos connaissances, du bien- fondé de toute chose, car, sur le plan de l’infini, le bien est relié à la vérité. En l’occurrence, cherchez le bien et vous trouverez la vérité ! Et pour clore la démarche, nous devons ressentir en nous-mêmes la vérité. Par ailleurs, dans cette démarche, il est presque impossible de demeurer en équilibre sans l’amour. La rancune, l’orgueil et le mépris sont les trois écueils qui nous déséquilibrent, nous font perdre la vérité et la vision de la réalité. C’est pourquoi toute erreur de jugement, d’analyse et de déduction sera toujours causée par un manque de connaissance et d’amour ! Selon Lise, très peu de gens défendent vraiment le contenu des messages. La démarche à suivre, ce n’est pas de déduire que les messages sont faux parce que le prophète n’est pas à la hauteur des messages qu’il a pour mission de répandre. C’est plutôt de démontrer la véracité des messages et leur bien-fondé. C’est là le réel enjeu. Pourquoi ? C’est uniquement à cause de la volonté des Élohim que nous avons la bible et les prophéties. Toutefois la vérité n’est pas la propriété absolue des Élohim ni de Raël. Elle appartient à toute personne, y compris JS. Et l’amour n’est pas uniquement un sentiment, mais une recherche de la compréhension de tout ce qui est. La communication est importante, car elle nous aide à trouver réponse à nos questions et à dissiper tout doute s’il s’en trouvait. Sinon, nous quittons l’ordre établi, le champ de la réalité. Il est important de dénoncer et de contrer le mal d’où il vient, de départager le vrai du faux, le mal du bien, le juste de l’injuste. Sinon c’est notre perte comme individus et comme humanité. Selon Lise, la conscience est importante pour y arriver et ainsi influencer le plus grand nombre. Alors, le poids de nos interventions conscientes pèsera fort sur la balance des choses, la pleine mesure de la réalité verra le jour. Toutefois, d’après Lise, il faut éviter à tout prix de faire l’erreur de confondre le plan de l’individu où se situe Raël et le plan des Élohim où se situe le fondement des messages. Chaque plan de la réalité est distinct et, dans chacun, la vérité n’est pas nécessairement la même. Dans son propos, Lise expose les principes qui régissent l’univers et elle nous entretient de l’ordre du vivant. La compréhension des messages de 1973-75-78 l’ont conduite à développer ces concepts, afin qu’une fois connus ils puissent assurer notre survie dans l’univers et nous permettre de rester en équilibre. Certes, nous ne les trouvons pas dans l’ouvrage de JS. Si nous ne comprenons pas les principes qui régissent l’univers ni l’ordre du vivant, nous ne pouvons pas comprendre l’importance de la communication entre nous. Les gens qui partagent la même préoccupation, par exemple la reconnaissance des Élohim créateurs, devraient accepter de communiquer avec le MADÉ. Ils préfèrent interdire à leurs membres d’aller sur notre site Web afin de connaître notre position comme mouvement, et ce, sous prétexte de ne pas perdre leur temps. Les gens qui ont compris les messages travaillent à unir les êtres humains entre eux alors que d’autres qui ne les ont pas compris travaillent à les diviser. Ces derniers sont loin de les unir dans l’harmonie, car ils n’ont pas saisi dans les messages l’importance de chaque personne dans sa capacité de faire exister le bien afin que la vie existe dans l’univers ! Avant de conclure, Lise souligne l’importance des messages qui ont une grande portée sur le plan de l’infini. Tout est nombre, poids et mesure. C’est ce qu’elle fait pour démontrer à l’aide des messages leur grande portée. RÉPONSE À JEAN-DENIS SAINT-CYR ET AUX DISSIDENTS  ANALYSE DU LIVRE DE JEAN SENDY L’Ère du Verseau, fin de l’illusion humaniste
À Jean-Denis Saint-Cyr IMPACTS DU LIVRE DE JEAN-DENIS SAINT-CYR Confessions de Raël à son ex-bras droit (27/11/2009) Mise en contexte. Position de Lise comme témoin du prophète Raël. Les prophéties éclairent le contexte. Analyse de l’ouvrage de Jean-Denis Saint-Cyr selon les 4 plans de la réalité : plan individuel, humanitaire, des Élohim et de l’infini. IMPACTS DU LIVRE DE JEAN-DENIS SAINT-CYR