© L’Ordre des apôtres des derniers temps 2015 © Création de Max-Logique 2015 Épreuve de Satan
LES PROPHÉTIES LES PROPHÉTIES (05/11/2007) Rédigé en 2001 par Lise, ce document livre des informations préalables sur la secte  secrète dans le Mouvement raëlien (MR), l’Église raëlienne au Québec. Il décrit  notre situation par rapport au plan des Élohim en dévoilant des prophéties faites par  des prophètes et prophétesses antérieurs au dernier des prophètes, Raël. Signalons  particulièrement les lettres aux 7 églises dans l’Apocalypse de Jean de Patmos,  dernier écrit de la Bible. Le document fait connaître la crise qui a secoué le MR de  1992 à 2000. Elle avait été prophétisée par Catherine Emmerich, Jean-XXIII, bien  avant qu’il ne devienne pape, notamment son annonce de la venue de Raël et  l’annonce des messages, également par Marie à La Salette en 1846 qui nous invite  à former l’Ordre des apôtres des derniers temps, ce que nous avons fait en 2007 en  nous regroupant sous la bannière du MADÉ.     NOUVELLES DE L’ÉGLISE RAËLIENNE LETTRE À RAËL LE 2 AVRIL 2007 Dans cette lettre adressée au dernier des prophètes, nous évoquons quelques-uns  des égarements des messages par Raël que Satan et son groupe a influencé. C’est  l’épreuve de Satan dans le Mouvement raëlien (MR). Quels buts avaient en tête  les Élohim par cette épreuve ? Pourquoi Satan s’est-il servi de Raël pour éprouver  son église, le MR ? Quelles sont les personnes qui ont réussi cette épreuve ? La  lettre décrit la profonde division chez 3 groupes de personnes. L’épreuve de Satan  et le schisme causé par le MR avaient déjà été prédits. Dans cette épreuve qui a  secoué le MR depuis 1992, Raël est devenu méconnaissable. Fini le temps de la  confusion. Notre position comme Mouvement d’accueil des Élohim (MADÉ)  est authentique. Elle prend tout son sens selon les 4 plans de la réalité (l’individu,  l’humanité, les Élohim et l’infini). Nous rappelons la marque physique apparue sur  Raël en 1975. Nous en donnons la signification. En conclusion, pensée, parole et  action justes.   LETTRE À RAËL LE 2 AVRIL 2007 QUESTION SOUS-JACENTE AUX ERREURS DE RAËL : QU’EST-CE QUE LES ÉLOHIM VOULAIENT NOUS FAIRE COMPRENDRE DANS L’ÉPREUVE DE SATAN ? (03/11/2008) Dans le but d’assurer notre survie comme humanité, les Élohim ont voulu nous faire  comprendre les principes qui régissent l’univers. Ils ont également voulu tester notre  compréhension des messages. C’est ce que Satan et son équipe a voulu faire ressortir  dans les égarements de Raël et de son mouvement commis à l’encontre des messages.  Il importe donc de savoir ce qu’est un principe, de les identifier et de savoir où les  trouver.     QUESTION SOUS-JACENTE AUX ERREURS DE RAËL LETTRE AUX ÉVÊQUES RAËLIENS CANADIENS SUR LA POSITION DU MADÉ EN RÉPONSE À LEUR 1re COMMUNICATION DEPUIS 15 ANS (26/01/2010) Suite au courriel de RéJean Proulx, guide-évêque canadien dans le Mouvement  raëlien international (MRI), adressé à Marielle Dufour le 24 janvier 2010, Lise  répond à son questionnement quant à la position du MADÉ comme mouvement.  Nous apportons une meilleure compréhension des messages des Élohim dans le  respect des valeurs du bien, de la vérité et de la justice. Particulièrement, toute  atteinte à la vérité doit être rectifiée. Nous sommes ouverts à la communication.   Lise rappelle quelques-unes des contradictions de Raël par rapport aux messages :     1)  S’agenouiller devant lui.   2)  Ériger des statues à son effigie.   3) Enseigner une hypothèse pernicieuse : la maladie constituerait le système  immunitaire de l’humanité.   4)  Créer l’Ordre des Anges et l’Ordre des Chérubins au sein du MRI.   5) Rejeter quiconque manifeste son opposition à ses directives ou à ses actions  contraires aux messages.   6)  Mentir à l’humanité en prétendant avoir fait un clonage.   7)  Le prier tout en sachant pertinemment qu’il n’est pas un Éloha.   8) Le placer au même rang que les Élohim en l’affublant de titres comme Sa Sainteté  ou le Maitreya.   Ce qui démarque le MADÉ du MR, ce n’est pas Raël que nous suivons, mais les  messages des Élohim qui nous invitent à mettre en place la religion de l’infini, la  religion des religions. Même si Raël a réussi le test de Satan dans le vaisseau  interplanétaire en 1975, Satan s’est servi de lui pour éprouver les raëliens. Comment  ces derniers ont-ils réagi face à ses égarements ? Raël refuse de reconnaître qu’il a  été l’instrument des Créateurs dans cette épreuve. À ce niveau, il a manqué son  épreuve sur terre. Dénoncer ses égarements n’est pas lui manquer de respect, car  nous sommes dans l’obligation morale de lui demander de les rectifier dans le  respect des messages et celui des Créateurs. Nous respectons en cela l’avertissement  de Yahvé dans le 3e message :   « Refusez toute hiérarchie sous-entendant une suppression de votre responsabilité pour les actes que vous accomplissez » (Accueillir les Extraterrestres, chap. II Nouvelles révélations). Or cette directive annule toute autre directive, même celle venant des deux premiers  messages. Si nous laissons faire, ce sera préjudiciable à l’humanité. Et la lettre de  préciser quels sont ces préjudices.   LETTRE AUX ÉVÊQUES RAËLIENS CANADIENS PRÉLUDE À LA RÉCONCILIATION DU MOUVEMENT RAELIEN AU MOUVEMENT D’ACCUEIL DES ÉLOHIM : ENJEUX ET STRATÉGIE DE L’ÉPREUVE DE SATAN (19/09/2009) Nous sommes devant un paradoxe, une apparente contradiction. Selon les messages,  il ne faut pas juger le prophète. Or, dans les stages d’éveil et de formation des guides, en  particulier depuis 1977 jusqu’à 1990, Raël nous rappelait l’importance des messages. Il  nous disait même : « Si je contredisais les messages, enlevez-moi de là ! » Cette  directive des messages de ne pas juger le prophète mérite qu’on s’y arrête. Que veut dire  juger ? On est certes davantage porté à faire l’équation entre juger et condamner  qu'établir la réalité des faits. Cette directive voulait-elle dire : « Ne condamnez pas le  prophète ? » Si on s’interroge sur son étymologie et sa définition, le verbe juger (du latin  judicare) signifie affirmer ou nier une réalité. Nous comprenons alors la parole du  prophète. S’il venait à contredire les messages, il faudrait le relever de ses fonctions, car il  irait à l’encontre des messages. Cette action de le remettre à l’ordre n’est donc pas le  condamner, mais de lui obéir. Tout en respectant son être, son individualité et sans nier  son rôle de messager, nous l’avons jugé sur certaines de ses paroles et de ses actions qui  allaient dans le sens contraire à la vérité des messages, qui mettaient ainsi en péril la  survie de l’humanité et mettaient en cause l’élévation du niveau de conscience de la  personne et son épanouissement. Nous ne sommes donc pas en contradiction avec les  messages. Beaucoup de questions méritent une réponse : Doit-on respecter Raël jusqu’à refuser  de porter un jugement sur ses égarements ? Pourquoi les Élohim ont créé un tel paradoxe,  une telle apparente contradiction ? Y a-t-il dans les messages une directive qui aurait  préséance sur les autres et les engloberait toutes ? Quels sont les enjeux qui mettent en  cause le respect de tout être humain ? L’épreuve de Satan est-elle en rapport direct avec la  sélection voulue par les Élohim ? Qu’est-ce que les Élohim ont voulu nous apprendre à  travers cette épreuve ? Autrement dit, quels étaient les enjeux et la stratégie de l’épreuve  de Satan ? Dans cette épreuve, quels gestes devions-nous poser comme membres du  Mouvement d’accueil des Élohim (MADÉ), comme membres du Mouvement raëlien   (MR) ou comme dissidents des messages et du mouvement ? Avoir manqué cette épreuve,  était-ce si dramatique que cela ? Comment évaluer et discerner le vrai du faux, repérer la  vérité ? Toutefois, un passage des messages est fort éloquent : « Ils (les Élohim) doivent être  plus forts que les croyances qu’ils ont engendrées. » Pourquoi les Élohim doivent-ils  être plus forts que les croyances, que les religions qu’ils ont engendrées ? Comment  définir l’esprit des messages ? Qu’est-ce qui importe pour les Élohim, sinon l’intelligence,  car leur religion, c’est le génie ? En bons pédagogues, grâce à l’épreuve de Satan, ils nous  ont amenés à prendre un recul par rapport à leurs messages et par rapport au dernier des  prophètes pour que nous saisissions quelle est leur volonté et que nous sachions repérer le  bien et le mal sur tous les plans. C’est là notre responsabilité : JUGER TOUTE CHOSE  SUR LES QUATRE PLANS DE LA RÉALITÉ. PRÉLUDE À LA RÉCONCILIATION DU MR AU MADÉ  L’IMAGE DE RAËL FACE AU TEST DE SATAN (15/04/2008) Raël va-t-il écoper d’une image négative dans l’histoire de l’humanité en raison  du rôle qu’il a joué dans l’épreuve de Satan tant dans le Mouvement raëlien que  dans l’humanité ? Non, bien au contraire. Perception négative de Satan et de Raël  à cause de l’épreuve de Satan. Qui est Satan, quel est son rôle ? On ne peut juger  comme négatifs et mauvais celui qui a créé le test (Satan) et celui qui le fait passer  (Raël). Pourquoi faire le test de Satan ? Contexte et raison. Comment les Élohim  sauvegardent-ils l’équilibre même de l’univers ? Quelle est l’utilité du test ou de  l’épreuve de Satan ? En conclusion : Raël a joué un rôle bénéfique dans  l’épreuve de Satan. Son rôle est capital sur le plan de l’infini. Un obstacle à  dissiper : Confondre le test de Satan avec la personnalité de Raël. Grâce au test,  Raël obéissant à la volonté des Élohim a mené une action extraordinaire.     L’IMAGE DE RAËL FACE AU TEST DE SATAN L’auteure s’interroge : Qui sont les apôtres des derniers temps ? Que craignent les  Élohim ? Comment entrevoir leur accueil ? Que nous enseignent les messages ?  Comment définir prophète et prophétie ? Pourquoi et en quoi les prophéties sont si  importantes à notre époque ? Se sont-elles déjà réalisées ? Le Mouvement raëlien  vous aurait-il déçus ? Pourquoi exprimer et démontrer les prophéties et les  messages des Élohim ? Elle fait donc ressortir 3 constats. D’où les 3 sections du  document : Les prophéties annonçant les apôtres des derniers temps, la crise  dans l’Église raëlienne ou Mouvement raëlien et la fin des temps.     NOUVELLES DE L’ÉGLISE RAËLIENNE